Un amendement menace l’indépendance des vétérinaires

Le 8 janvier 2022

Le 7 janvier 2022, un amendement vient d’être déposé à l’Assemblé Nationale dans le cadre de la proposition de loi en faveur de l’activité professionnelle indépendante.

En remettant en cause la règlementation sur la répartition du capital et des droits de votes dans les établissements et structures vétérinaires, cet amendement menace directement l’indépendance de ces derniers dans les soins apportés aux animaux, et donc la sécurité sanitaire et alimentaire de la France.

Le SSEVIF s’est mobilisé dès la réception de cette information en transmettant un courrier à l’ensemble des députés ainsi qu’au ministère de l’Agriculture pour exprimer ses inquiétudes en cas d’adoption de cet amendement.

Le SSEVIF tendra au courant ses adhérents de la suite de ce sujet.